Tests antégéniques nasaux pas autorisés en pharmacie, e-congrès de la pharmacie

POINT INFO USPO DU 26/02/2021

 

Attention, les tests antigéniques salivaires et nasaux ne sont pas autorisés en pharmacie.

Plusieurs sociétés proposent aujourd’hui des tests salivaires et nasaux pour dépister la Covid-19. Ces tests ne sont pas homologués et l’ANSM a été alertée par ces pratiques commerciales. Nous vous rappelons que ces tests ne sont pas autorisés et ne peuvent être réalisés en pharmacie.

 

Visioconférence de l’USPO :  dimanche 28 février à 10h

Inscrivez-vous dès à présent pour la prochaine visioconférence de l’USPO du dimanche 28 février à 10 heures en cliquant sur :

https://register.gotowebinar.com/register/6787143854356543243

Gilles Bonnefond et Pierre-Olivier Variot répondront à vos questions sur la vaccination Covid-19 à l’officine à l’arrivée du vaccin Astra Zeneca, sur les anticorps monoclonaux, sur les tests antigéniques, sur le criblage des variantes de la Covid-19 et sur l’actualité de la crise sanitaire.

 

1er e-congrès de la pharmacie d’officine : accès gratuit pour toutes les pharmacies et leurs équipes

Vendredi 26 février dès 8h, découvrez l’interview de Thomas Fatôme, Directeur Général de l’Assurance Maladie dans le 1er e-congrès de la pharmacie.

Retrouvez tous les débats, formations en replay, échangez avec les partenaires de la pharmacie et les élus en cliquant sur

https://www.ivmhealth.com/uspo.html?menu=accueil#

                                                                                                                 

Anticorps monoclonaux – un dépistage rapide est essentiel

Le premier anticorps monoclonal, BAMLANIVIMAB en monothérapie, est désormais disponible pour traiter les patients susceptibles de développer des formes graves de la Covid.

Ce médicament doit être prescrit et initié par un médecin hospitalier dans un délai maximal de 5 jours après le début des symptômes.

Ce traitement est réservé aux patients symptomatiques et positifs à la Covid-19 :

  • quel que soit leur âge présentant un déficit immunitaire lié à un traitement ou à une pathologie,
  • ou, âgés de 70 à 80 ans présentant une pathologie chronique,
  • ou, âgés de plus de 80 ans.

La population cible est détaillée dans le DGS Urgent du 24 février et dans la fiche d’information du ministère de la santé.

Tous les professionnels de santé sont appelés à sensibiliser les patients cibles sur ce traitement et sur l’importance d’un dépistage rapide en cas de symptômes. Les pharmaciens d’officine ont un rôle majeur pour permettre à ces patients d’accéder dans les temps au traitement.

En cas de résultat positif du test antigénique :

  • le pharmacien peut réaliser un prélèvement de criblage et alerte le laboratoire d’analyses sur la priorité de ce patient,
  • si le pharmacien ne réalise pas de prélèvement de criblage, il l’oriente vers le laboratoire d’analyses le plus proche pour RT-PCR de criblage,
  • le pharmacien sensibilise le patient sur ce traitement et l’invite à consulter son médecin traitant ou à défaut le centre 15.

 

Aides pour l’embauche d’un jeune prolongées  

Les aides accordées aux employeurs, afin de favoriser l’embauche des jeunes de moins de 26 ans, sont prolongées et s’appliquent désormais pour les contrats conclus jusqu’au 31 mars 2021.

  • Aide pouvant aller jusqu’à 4 000€ pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans en CDI ou en CDD d’au moins 3 mois.
  • Aide pouvant aller jusqu’à 17 000€ pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Contactez votre comptable pour plus d’informations.

 

Retrait de lot des tests antigéniques Acro Biotech Inc

La société Servibio, commercialisant les tests antigéniques Acro Biotech Inc, retire certains lots du marché.

Plus d’informations sur le site de l’ANSM : https ://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Retraits-de-lots-et-de-produits/Test-rapide-COVID-19-Antigen-Rapid-Test-Nasopharyngeal-Swab-Acro-Biotech-Inc-Rappel-de-lot

 

Les médecins du travail autorisés à vacciner avec AstraZeneca

Les médecins des services de santé au travail sont autorisés, comme l’ensemble des médecins libéraux, à vacciner les patients âgés de 50 à 64 ans (inclus) avec comorbidités.

A l’instar des autres médecins, ils doivent se rapprocher d’une pharmacie afin qu’ils puissent être inscrits dans le portail de télédéclaration : https://declarations-pharmacie.ars.sante.fr/.

Facturation de la dispensation des vaccins aux médecins

Comme pour les autres médecins, chaque flacon délivré est facturé 3,45 € TTC (TVA à 0%) avec le code acte KGP.

Au-delà du 1er flacon, une majoration de 0,10€ est facturée par flacon.

Pour assurer la délivrance,

  • pour les médecins du travail,
    • vous devez renseigner le numéro Assurance Maladie générique 29199143 8 en tant que prescripteur, le n° RRPS et la spécialité du professionnel,
  • pour tous les autres médecins,
    • vous devez renseigner le numéro Assurance Maladie du médecin en tant que prescripteur.
  • pour les médecins des centres de santé,
    • vous devez renseigner le numéro FINESS, le numéro RPPS et la spécialité du professionnel

Pour tous les médecins, vous devez ensuite :

  • demander au médecin de rédiger une ordonnance avec la mention AstraZeneca et transmettre un scan de cette prescription,
  • renseigner le NIR spécifique générique 1 55 55 55 CCC[1] 025 XX[2] et la date de naissance 31/12/1955

[1] Pour trouver le code « CCC », cliquez dans votre logiciel sur gestion des organismes, entrez le nom de votre CPAM. Ce code se trouve après le code « 01 » de la CPAM.

[2] Si la clé ne se génère pas automatiquement, allez sur le site http://marlot.org/util/calcul-de-la-cle-nir.php, pour Dijon par exemple, entrez les différents chiffres : 1 55 55 55 211 025.

Retrouvez une fiche d’aide à la facturation des vaccins AstraZeneca

Publication :26 février 2021 | Catégorie(s) :